Les Sabots Libert'Air

Les Sabots Libert’Air

Notre approche

Biochampsdreki

L’énergie est porteuse d’informations qui vont circuler dans le cheval par le biais des méridiens / nadis, comme chez l’humain. Elle peut être générée par différents facteurs internes ou externes. (Facteurs environnementaux, d’évènements sociaux, physiques …). Cela vient modifier leurs comportements selon leur propre circulation dû à ce qu’ils sont, leur vécu / mémoire / traumatisme / apprentissage et si ce qu’ils ont retenu de l’expérience est bénéfique ou délétère pour eux, à un instant T.

Apprendre à lire cette circulation permet de considérer le cheval de façon globale, consciente et d’adapter notre approche et le travail de manière éthique et respectueuse.

Néanmoins, parler « énergétique » n’exclut pas un travail physique (postural, biomécanique) que ce soit pour le cheval comme pour le cavalier, ou d’en avoir une lecture comportementale. Il n’est pas rare de voir des chevaux ayant les mêmes circulations et / ou problématiques que son cavalier / propriétaire.

L’énergie n’est pas abstraite et il ne s’agit pas là de croyance. « Je n’y crois pas donc ça ne marche pas / je ne ressens pas », c’est cela la fausse croyance. Nous captons tous ces informations, mais nous en avons une conscience relative et propre à chacun.

Nous sommes tous doté d’intuition, et il nous est tous arrivé de se dire « j’ai un mauvais pressentiment », « je ne le sens pas », « je le savais, j’en étais sûr ! ».

C’est après qu’on décide ou non de s’écouter et de faire des choix en cohérence.

Sur certains, ce canal peut évidemment avoir été « embouteillé » par notre vécu, notre éducation, nos tracas, ce qui limite et complique l’accès à ces informations, et, par la même occasion, notre capacité à évoluer et débloquer certaines problématiques récurrentes de notre vie. Nous sommes tous, êtres vivants, un savoureux mélange entre Inné et Acquis.

Par ailleurs, un problème (choc émotionnel, stress, douleur, traumatisme …) avant d’avoir une réalité physique, à souvent une origine énergétique. Et inversement, un problème physique (accident, opération, maladie, traitements médicaux …) peut laisser des traces et altérer la circulation énergétique.

Considérer soit l’un soit l’autre, c’est comme considérer que vous n’avez qu’un seul œil droit ou qu’un seul œil gauche, c’est pourtant avec les deux qu’on y voit plus clair, plus large.

Trouver l’équilibre entre matière / physique et énergie, trouver un équilibre, une harmonie, une cohésion nous permet d’avoir différentes façons d’appréhender le vivant, de le comprendre et de trouver un équilibre de vie et une communication beaucoup plus fluide, mois de pression. Comme si cela était un outil de communication supplémentaire et complémentaire.

Par exemple, si, pour arrêter mon cheval, une intention claire (énergie), alliée à une posture cohérente à cette intention (biomécanique, travail postural), appuyer par une lecture comportementale (observables scientifique issus de l’éthogramme du cheval) permettait de sous doser mon action de main (technique équestre), pourquoi devrais-je m’en passer ?

Et si, par ce biais, je pouvais apporter à mon cheval la capacité d’être lui même acteur et conscient de sa propre locomotion, conscient de son schéma corporel ? N’aurions nous pas moins de chevaux avec « un bout de devant », « un bout de derrière » (des fois …) et rien au milieu ? Tout en lui demandant de se porter et me porter ?

Et si, par la même occasion, cela me permettait de prendre conscience du notre, de corps ?! De savoir où sont nos appuis, ce que nous ressentons, comment nous respirons, qui nous sommes, comment nous fonctionnons ?

Est ce que ça ne serait pas ça que nous appelons « l’Art équestre » ?

«  En équitation, il y a deux choses : la technique et l’âme. » – Nuno Oliveira

On nous demande souvent de décrire notre « méthode » / « Technique ». Nous préférons plutôt parler de philosophie, d’approche car nous n’avons rien inventé. Nous vivons, Jean-Guillaume et moi-même, simplement en essayant d’être au plus près, le plus cohérent avec qui nous semble juste. Nous ne prétendons pas détenir un savoir Absolu, ni une pratique magique ou pionnière.

Nous allions simplement nos Savoirs-Etre et nos Savoir-Faire pour proposer une prise en charge hollistique, éthique et pérenne.

La respiration
comme base de travail

Tout au long de notre vie, chaque fois que nous avons rencontré une émotion forte, nous avons bloqué / retenu / stoppé notre respiration. Tout ceci s’est inscrit dans la mémoire de notre corps, construisant ainsi notre propre façon de respirer.

Outre les bienfaits physiques quant à l’apport d’oxygène se transportant dans notre sang et nourrissant ainsi nos organes, la respiration consciente permet une libération des tensions et des mémoires de notre corps et facilite l’intégration de nos expériences avec une grande souplesse.

 

L’observation et la sensibilité
comme valeur fondatrice

Chaque rencontre ou expérience nous enrichis toujours plus. Nous vivons dans un éternel instant présent dans lequel évolue aussi les chevaux. Bien que chez le cheval les couches de cellules associatives permettant à l’humain la pensée logique soient très peu développées voire quasi inexistantes, l’humain est quant à lui capable de réfléchir, comprendre et projeter et peut passer malheureusement à côté d’autres qualité que nous avons en commun avec les chevaux : Ressentir sensoriellement et affectivement.

Développer ces états de conscience améliore notre présence et notre capacité à ressentir les émotions et lire les comportements qui en résultent, à condition biensûr d’avoir un apport théorique, scientifique et fiable. La communication et les relations intra et inter espèce n’en sont que plus juste et réciproquement comprises.

Cela induit de se remettre en question et de continuer chaque fois à chercher à en savoir plus sur les comportements des chevaux comme ceux des humains, apprendre les différents observables et mode de communications, les mécanismes innés et acquis, les différents conditionnements et leur impact sur le système cognitif et neuronal, nos biomécaniques respectives, ce que nous avons en commun et ce qui nous différencie … Ca peut donner le vertige au début mais c’est véritablement passionnant !

Un retour à Soi pour
une meilleure ouverture à l’Autre

Ce retour à soi, à ses sensations, à l’instant présent nous permet de trouver une cohérence entre ce que nous ressentons et nos actions. Cet ancrage est très salvateur pour nous même, afin d’avoir les ressources nécessaires pour faire face aux événements de nos vies. Il permet de pouvoir gérer nos émotions, développer des qualités humaines comme la compassion, la patience, l’empathie, la justesse, sans s’en retrouver impacté ou déstabilisé. Mais c’est tout aussi bénéfique pour le cheval, nos animaux en général car c’est immédiat et simple à comprendre.

Prendre conscience de son corps, de ses émotions améliorent la communication cénesthésique, -échanges de communication corporel global-, avec le cheval qui nous perçoit comme un bouquet de sensations (voix, poids, émotions, tensions, odeurs …) sans pour autant pouvoir en faire une synthèse.

Stage Les Sabots Libert'Air

Les Stages se déclinent sous différentes formes et niveaux. Elles ont néanmoins une base commune car elle dépend de qui nous Sommes, de notre pédagogie et de notre pratique de l’énergétique et des valeurs que nous voulons défendre.

Ainsi, nos interventions commencent régulièrement par des exercices de respiration consciente et ventrale afin de favoriser un meilleur ancrage. Puis, selon l’énergie et les besoins du groupe, certains exercices de stimulation de l’énergie par des exercices de Chi Gong et/ou de Taï Chi, favorisant une meilleure circulation et de perception.

  • Stage Découverte

Les stages de découverte permettent une première approche de l’énergie, de ses perceptions, de l’impacte de l’intention sur le vivant et sur le cheval … Nous découvrons ensemble comment ressentir l’énergie, prendre conscience de ses champs de conscience et ceux des chevaux.

Un stage découverte « Les Sabots Libert’Air » sera plus porté sur les circulations énergétiques, les chakras, les champs de conscience, la pratique de l’équitation, … Comment apprend un cheval ? Comment me perçoit-il ? Comment gérer mes émotions ?

  • Stage Perfectionnement

Les stages de perfectionnement permettent, comme son nom l’indique, de se perfectionner sur un thème particulier. Cela peut être sur le travail du cheval (à pied ou monté, sur le plat ou à l’obstacle…), la détection des chakras, l’impact de nos intentions, la gestion du stress ou de la peur (cheval et/ou humain) …

Nous
  • Organisation / participation à un Stage

Les stages peuvent s’organiser sur 1 ou 2 jours, à la demi-journée chez nous. De 9h à 17h, nous aimons bien favoriser un repas commun et participatif le midi.

Où : Partout, en France comme à l’étranger.
[A venir : Calendrier]

Organiser : Lorsque vous décidez d’organiser un stage, votre participation au stage est offerte. Vous devenez un(e) ambassadeur(rice) qui décidez de la date et du lieu du stage et recevez les acompte d’au moins 3/4 participants.

Réserver : Pour réserver votre place à un stage, il suffit de rentrer en contact soit avec nous, soit avec l’ambassadeur(rice) pour envoyer votre acompte et valider ainsi votre inscription.

Tarif : Les tarifs peuvent légèrement changer selon les charges liées aux frais de déplacement, n’hésitez pas à demander un devis personnalisé.

Demi-journée chez nous : 60 €/pers

1 Journée : à partir de 110 €

2 jours : à partir de 180 €