Les Sabots Libert'Air

#03 – Jocker, entre mémoire et Traumatisme

L'incroyable histoire de Jocker

Quand on vous parle de notre approche, de notre philosophie et de notre travail, le souvenir de Jocker et son histoire est … un incontournable. Il est l’exemple parfait du travail que nous accomplissons ensemble, Jean-Guillaume et moi-même, et des bienfaits de l’énergétique sur les animaux et humains.

J’ai rencontré Jocker, alias Jojo, dans une écurie où je travaillais pour les vacances en renfort d’équipe. Christelle, sa propriétaire, était monitrice dans ce centre équestre. Douce, attentionnée, intelligente dans sa façon de monter et de le travailler. Jocker était souvent en liberté dans le centre équestre, c’était la première fois que je voyais ça, et j’ai trouvé ça super !
J’ai eu l’occasion de découvrir cet amour de cheval dès mon arrivée. Christelle étant absente, je me suis proposée de le sortir sur la plage.

6h30, le temps de donner à manger aux chevaux, hop, à cheval direction la plage ! Je découvre alors un cheval franc, curieux, souple, très à l’écoute de son cavalier. Je me suis perdue sur le chemin du retour, j’avais espéré qu’il nous rentre à la maison, mais non, j’aurais pu l’emmener au bout du monde, il était serein ! Je me rappelle encore de cette séance sur la plage où tous les exercices d’épaules en dedans, de transitions, de travail sur deux pistes étaient d’une légèreté et un vrai régal en terme de sensations.

Christelle le confie à une de mes cavalières pour un cours. Nous travaillions les contrats de foulées ce jour là, sur le plat. Des obstacles étaient souvent positionnés sur la carrière, j’enlève les barres et je décide de faire passer les cavaliers entre les chandeliers d’une ligne pour qu’ils aient des repères et qu’ils puissent compter leurs foulées. (Les barres au sol n’étant pas les bienvenues dans cette structure, je me suis adaptée.)

C’est à ce moment là que je m’aperçois que … ça va pas fort pour Jocker … Cette grosse boule d’amour, calme, serein, confiant s’était métamorphosé, jusqu’à devenir un cheval qui prend la main, stresse, et … embarque sa cavalière. Il est calme lorsqu’il doit faire l’exercice parallèlement à la ligne, s’il passe dedans, la pression l’emporte et on sent véritablement qu’il panique et prend le mors aux dents.

J’en parle à Christelle qui m’explique qu’en obstacle, elle est face à cette difficulté. Mais on tombe d’accords sur le fait que ce n’est pas « juste l’obstacle », le simple fait de passer entre des chandeliers réveille en lui une vraie peur. Nous décidons alors d’analyser le problème et elle me montre comment cela se passe.
Au trot, Jocker n’est pas concerné, on ne peut pas dire qu’il soit serein et que son geste soit extraordinaire mais il ne va pas contre la main. En revanche, passer au galop entre des chandeliers, qu’il y ait des barres ou non, là, ça ne va plus. Il prend la main, saute à l’envers, quitte à mettre en danger le couple Cavalier / Cheval et au risque de se faire mal.

Après quelques exercices qui confirment bien ce que nous avancions, je décide d’en parler à Jean-Guillaume. Je tente de l’appeler, de faire une visio, de filmer mais peu, trop peu de réseau. Il arrive néanmoins à recevoir la photo ci-dessus.
Il répond dans l’instant « il y a un blocage entre la première et la 2nd cervicale, fais lui un soin ! ». Je propose donc à Christelle de lui faire une séance de magnétisme, elle accepte bien volontiers, qui ne tente rien ? Jean-Guillaume m’épaule à distance.

L'histoire de Jocker

Une mémoire, oui, et pas la plus sympa. Jocker, il appartenait à un cavalier pro avant que Christelle ne le rachète. Il sortait sur 1m30 et pour l’entraîner il sautait une croix, saut de puce, obstacle à 1m40 … (ne faites pas ça chez vous !)

Jusqu’au jour où le cheval panache, ils tombent tous les deux. Le cavalier est réanimé sur place et je n’ose imaginer la façon dont il a vécu les choses le pauvre Jojo …

Ce traumatisme, cette énergie/information cristallisée est restée bloqué au niveau de la première cervicale. En plus de se réveiller à chaque fois qu’il est confronté à une expérience qui y ressemble, cela entraîne aussi des tensions, blocages, mauvaise circulation de l’énergie dans le reste du corps. Comme quand on met des cailloux ou des bâtons dans une rivière, l’eau cherche à s’évacuer sur les côtés ou déborde. L’idée était donc de supprimer cette vilaine mémoire.

Séance de magnétisme

Grâce aux formations, discussions et expériences avec Jean-Guillaume, bonne élève, j’applique ses précieux conseils pour faire le soin.

Je commence un scan du cheval par le clair-toucher et les informations que je peux récupérer.

Je décide par commencer sur la mémoire. Je me branche dessus et … c’était du lourd !

C’est difficile de mettre des mots sur des ressentis, sur des émotions partagées. Difficile de vous expliquer parce que ça s’expérimente, ça se vit. La mémoire en question, je l’imagine comme une bulle assez dense, une bulle avec laquelle je peux échanger. Une vague d’empathie … Mon coeur se serre comme si on me compressait la poitrine et ma gorge se sert si bien que j’ai du mal à déglutir. Instantanément, Jojo fait un bruit guttural, un effort pour avaler sa salive.

A ce moment, je sais. Je sais que le travail à commencé mais il en reste. Je me recentre, respire, pendant qu’il mâchouille. J’ai une sensation de tristesse tellement profonde, une lourdeur, que j’ai les larmes qui m’arrivent. Je décide de le rassurer, j’avais envie de lui dire que c’était pas de sa faute, que maintenant il était dans une nouvelle maison, une nouvelle vie. Lui dire que c’était du passé, qu’on pouvait faire différemment et surtout mieux.

Je souffle profondément, ça s’allège, on commence à pouvoir respirer là dedans ! A cet instant, il pose sa tête sur mon épaule, souffle profondément et mâchouille de nouveau. C’était … comme un remerciement qui me remet une nouvelle vague d’émotion dans la tête. Fiouf !

J’estimais que le travail sur la mémoire arrivait à sa fin, du moins ce que je pouvais faire, là, sur l’instant. J’ai alors aidé à la circulation sur le reste du corps. Le « bouchon » étant enlevé ou au moins diminué, l’énergie doit pouvoir circuler mieux mais peut avoir causé des effets secondaires ici et là.
En effet, l’énergie circule moins bien dans le postérieur gauche.

Je suis encore un peu chamboulée, c’était une expérience personnelle hyper enrichissante … Alors que je fais le tour de Jocker pour vérifier ses couches énergétiques, je reviens vers sa tête. Je m’aperçois qu’il a lâché une larme de l’oeil droit. Peut-être une poussière me dira-t-on (moi je me le suis dis !) et en montrant ça à Christelle, je m’aperçois qu’elle aussi, a les yeux rouges bordés de larmes. On était beaux tous les trois ! 🙂

Le lendemain, Christelle monte Jocker à l’obstacle.

Le sur lendemain, je revois Christelle qui me montre sa vidéo … J’en crois pas mes yeux, je reviens au début, ralentis la vidéo, la visionne encore et encore … Je reste complètement scotchée ! Un Jocker calme, serein, rond qui enchaîne ses obstacles au galop dans le calme le plus complet …

 

Aujourd’hui encore, Jocker ne fuit plus ses obstacles et peut enchaîner un parcours sereinement, et … sa charmante cavalière aussi !

Je suis la propriétaire de Jocker, adorable cheval, d’un tempérament très calme. Malheureusement suite à de très mauvaises expériences avec son précédent propriétaire, Jocker est devenu très anxieux au travail et tout particulièrement à l’obstacle. Discipline dans laquelle son comportement était devenu dangereux. Je suis parvenue assez rapidement à lui redonner son calme en extérieur et sur le travail sur le plat mais je n’arrivais pas à acquérir cette confiance à l’obstacle. En désespoir de cause, car il faut bien admettre que j’étais relativement sceptique quant aux réels résultats possibles. J’ai alors demandé à Adeline et Jean-Guillaume d’intervenir. Adeline a approché ses mains de mon cheval et j’ai vu mon Jocker se décontracter, presque somnoler. Puis en concertation avec Jean-Guillaume, elle m’a parlé de zonees de son corps qui étaient douloureuses, elle m’a parlé de son passé. Ils m’ont donné quelques clés pour envisager une nouvelle façon d’appréhender le problème et depuis ce jour, Jocker et moi avons été en constante évolution. Il saute aujourd’hui totalement dans le calme. L’intervention d’Adeline et Jean-Guillaume m’aura permis de comprendre d’un point de vu psychologique, les problèmes de mon cheval mais aussi de connaître les parties de son corps à économiser afin qu’il puisse retravailler dans le confort et retrouver sa sérénité.
Christelle
Propriétaire de Jocker

Si vous aussi vous rencontrez des difficultés récurrentes dans votre vie ou avec vos animaux, n’hésitez pas à prendre contact avec Jean-Guillaume ! Je vous laisse une petite vidéo où il explique très bien le fonctionnement et les bénéfices d’une séance de magnétisme.